Les 5 commencements de la rentrée

Photo

 » Le début de la sagesse : être, savoir, sans besoin de le crier  » – Michèle Mailhot

Grand ou petit, la rentrée demeure une période très cruciale de l’année. On a souvent tendance à s’acharner avec de multiples préoccupations, au point que notre esprit en devienne assailli. Cette transition entre le rythme des vacances et celui des études d’une part, et le changement de climat d’une autre part rend cette période plutôt charnière.

La volonté d’avoir un nouveau départ, de s’interroger sur ses méthodes, réviser ses attitudes devient accaparante  dans de tel contexte. Ainsi devient facile de voir toutes ses résolutions vite se dissiper en de simples souhaits. Au mieux, on finit par se convaincre qu’on aura le temps de les ressusciter plus tard dans le nouvel an.

Rassurez-vous, le développement personnel et professionnel n’est pas le mythe de la rentrée, et emménager un bon départ est possible, voire facile si on arrive à dénouer la complexité de ce processus qui nous travail dans l’ombre, tout au long de notre course effrénée contre le temps.

Voici quelques idées bien réfléchies qui pourront aider dans la restructuration de sa façon d’appréhender ce nouveau départ efficacement et surtout sainement.

Commencer à faire le bilan de l’année précédente 

Refaites passer le scénario de l’année dernière les minutes qu’il vous faudra pour cela, puis prenez une feuille et divisez la en deux, on appellera une « Hier » et l’autre « Demain ». Ecrivez dans la partie Hier toutes les choses que vous avez faites et que vous ne voulez plus refaire, soient-elles au niveau personnel : des attitudes, des habitudes ou au niveau professionnel : des méthodes, des stratégies ; Toutes les choses qui vous ont créé obstacle. Par contre dans la partie Demain, vous allez formuler des phrases affirmatives pour ce que vous souhaitez développer ou adopter, et ce, sur les deux niveaux toujours.

Vous pouvez choisir à procéder autrement mais l’important est le principe. Le moment d’introspection est un moment intime, chacun peut y passer à sa manière. Mais ça reste un passage primordial, surtout pour avoir une vision claire et nette de ce qu’on veut entreprendre après. Ça vous fera gagner énormément de temps.

Commencer à fixer ses objectifs de la rentrée

Maintenant que vous êtes sur de bons rails, que vous avez une vue globale sur vos ressources, vous pouvez entamer à fixer vos objectifs de l’année. Cela viendra spontanément après vous avoir arrêté sur vos précédentes réalisations, résultats. Le prochain objectif, celui de cette année, sera naturellement plus grand, et d’une ampleur plus étendue.

Cela est tout à fait légitime de vouloir plus. Mais comme vous avez déjà une idée sur vos ressources vous serez plus réaliste mais tout de même alimenté par un idéale, cela demeure nécessaire. Mais gardez en tête qu’un objectif sans plan ne reste qu’un souhait.

Commencer à instaurer de nouvelles habitudes

Vos attitudes doivent refléter votre état d’esprit, vos stratégies doivent épouser vos objectifs. C’est la caractéristique des gens dits  intègres, harmonieux, qui croient  en ce qu’ils veulent et agissent selon leur croyance. A ce stade, votre volonté n’en manque pas, vous n’aurez qu’à travailler vos méthodes, les raffiner.

Instaurez de nouvelles habitudes : réveillez-vous plus tôt, faites du sport, créez-vous un rituel de travail, rendez votre atmosphère plus semblable à vous et à ce que vous faites, instaurez le style de vie qui vous plait, ne soyez surtout pas la victime de vos emplois du temps. Si tout le monde se dit qu’il en a assez de se réveiller à 8h pour l’école, alors vous vous réveillerez à 6h ou 7h, une heure avant tout le monde, non pas car vous craignez que la porte de l’amphi sera fermée mais juste pour vous donner du temps, car vous le méritez, vous méritez d’avoir une matinée douce, de prendre le temps de boire votre délicieux café, et d’ouvrir la fenêtre et respirez l’air frais. Rappelez-vous que si vous instaurez une habitude, vous le faites d’abord pour vous-même.

 L’erreur commune est qu’on ne voit juste que le résultat que peut apporter une habitude vis-à-vis des autres et on néglige si tout cela nous fera nous-même réellement plaisir tout au long du parcours. En fait, dans une habitude, c’est de la régularité et de la persévérance dont on a tant besoin, et notre esprit ne résistera pas toujours à quelque chose qui le punisse. Alors faites que votre habitude vous rende heureux, satisfait et joyeux et non pas prisonnier de vous-même.

Commencer à donner de l’importance à l’important

On ne peut pas nier le fait que toutes les heures de la journée ne sont pas égales, et même avant que la science ne le prouve, nous savions tous que nous ne pouvons pas demeurer performant toute la journée, et qu’il y a des pics pendant lesquels nous sommes dans le summum de notre potentiel surtout dans le matin et les premières heures du soir. Alors cela serait désolant de voir ces moments de la journée consacrées pour des choses qui ne vous servent à  rien, ou du moins à notre objectif. Alors sans que vous hésitiez demain, usez de ces moments pour vous ressourcer,  pour vous inspirer afin de travailler juste après. Evitez les médias, l’internet et la communication en ces moments de pics, ça ne se nourrirez que de votre ambition et détermination à vouloir agir, à faire votre prochain petit pas vers votre but.

Commencer à persévérer dès demain et pour longtemps

Après les vacances d’été, les journées de soleil cèdent à celles du froid, on se dirige vers l’hiver, et les journées passent beaucoup plus vite, ainsi que le rythme de travail qui fera monter la cadence juste quelques semaines après la rentrée. L’effet de cette transition ne fait que s’accroitre, surtout quand les prochains vacances ne s’annoncent pas venir de sitôt, alors on se retrouve devant une longue durée où on doit fournir un effort considérable et surtout constant, ce qui ne facilite pas pour autant la tâche, particulièrement si on fait un mauvais départ et qu’on perde tellement de temps à appréhender sa rentrée ou si à l’inverse on brule toutes nos cartes dès le début.

La persévérance dans ce contexte s’avère l’attitude gagnante, la carte du vainqueur. Il faut constamment garder cette carte à la main, car lorsque les temps deviendront plus durs à mi-chemin, vous n’aurez pas assez de temps pour vous réinterroger sur vos méthodes, et essentiellement quand le rythme augmentera sans répit. Alors anticipez les prochains tours, et piochez dès le début votre joker : la persévérance. Etre régulier et ponctuel vous sera très utile. Cependant, gardez en tête que vous n’êtes pas appelé  à fournir tous vos efforts au début pour vite vous voir exténué le mois prochain, mais pensez à long terme aussi, et pour cela cherchez à trouver le bon rythme, votre rythme, et maintenez le.

Si la rivière brise les roches pour se créer son chemin, ce n’est pas parce qu’elle est miraculeusement puissante, mais parce qu’elle persévère continuellement. Soyons juste la rivière du courant de notre vie.

Eventuellement ceci demeure des commencements que votre volonté et votre passion en feront le chef d’œuvre de la finition, ainsi j’attache cet article avec mon souhait que vous passez une véritable année de succès.

Crédit Photo : W M Soo
Publicités

Êtes vous d'accord ? Qu'en pensez vous ?

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

w

Connexion à %s