Pourquoi il ne faut pas parler de son projet ?

https://i2.wp.com/i423.photobucket.com/albums/pp313/mcmario_2008/influencingtheinfluencer1.jpg

Quand on a un projet en tête ou une idée de génie qui nous transperce l’esprit, on gagne en dynamisme et on devient remplie d’énergie. Or, ce carburant qui alimente notre ambition est soumit à une haute pression, une pression qui nous pousse souvent à devenir bavard.


On a peine à garder nos idées en tête que notre dynamisme nous pousse à devenir trop communicatif. Or, ceci nous vide petit à petit de l’énergie, qui au début, était censé nous pousser à l’acte plutôt qu’à la parole, tel une moustique qui suce du sang.

Votre langue est la moustique et le sang est votre dynamisme.

Parler de son projet c’est s’engager inutilement vis-à-vis des autres, livrer une promesse fortuite, du point de vue morale. Vous me direz alors: pourquoi on le fait ? C’est surtout pour détenir leur considération. Alors que la considération doit venir de l’intérieure d’abord avant l’extérieure ( je parle de la confiance en soi ).

L’autre par contre, soit il est très généreux ( si c’est un bon ami ou de la famille ), en nous remplissant d’estime et de reconnaissance, mais seulement pour un statut qui est juste en cours de réalisation ce qui nous incite à la paresse instantané . Soit il est défensif ( un de ces jaloux que vous connaissez ) qui essaye d’abattre votre ambition en vous décrivant l’image la plus lugubre de votre projet. En tout les cas soit vous tombez dans la paresse ou dans le doute : vous ne ferez rien !

On constate souvent cela avec des parents qui clament fiers « mon fils fera ceci, ma fille sera cela ». L’enfant alors ravi d’être regardé par tout le monde pour ce qui n’est pas encore se trouve contenté de ce qu’il est déjà. Démunit d’une image de réussite futur, son présent se perd dans le doute et se piège dans la procrastination continuelle.

Alors parler à autrui de son projet nous dégonflera, mais si l’autre ne m’ouvre pas cette espace et ne me laisse pas paraitre je serais dégonfler non plus. Vous le savez plus que moi, 20% de doute influence sur 80% de notre performance ( voir ici la fameuse loi du 20/80 ). Ainsi, on conclut que le meilleure moyen pour ne pas se dégonfler et et ne pas laisser le scepticisme des autres le faire, c’est de se taire.

Que mieux faire ?

Le meilleure conseil serait de commencer par le premier pas, faire même juste le minimum d’action, puis pousser encore plus. Il faut travailler dans l’ombre des yeux des autres mais dans la lumière de son ambition personnelle. Et ce, sans engagement morale sauf une volonté intérieure qui constitue un carburant pure sans détritus.

Publicités

Êtes vous d'accord ? Qu'en pensez vous ?

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

w

Connexion à %s