Qui Doit Changer ?

https://i2.wp.com/i423.photobucket.com/albums/pp313/mcmario_2008/revolution.jpg

Le poste de présidence est finalement changé en Égypte, Moubarak a quitté le pouvoir… Mais pour ce changement il a fallu une mobilisation de milliers de jeunes dans les rues, 18 jours de protestations, des centaines de blessés, des chaînes 24h/24 disponibles  pour couvrir l’opinion public qui réclame le changement. Mais aussi des chutes dans la bourse, des reculés dramatiques dans le secteur touristique, et pire encore : des morts

Or, Moubarak, tout ce qu’il a fait pendant ce temps : refuser de changer !

Je ne suis pas entrain de remettre une question politique sur le pouvoir ou sur la présidence et son mérite. La visée de cet article va loin de ça… Moubarak comme un autre, est un homme avant tout. Au fond de chaque homme existe un besoin de changement, d’évolution.

D’ailleurs on est tous certain qu’un jour on changera ou on doit changer ! Le monde extérieur n’est pas souvent adéquat à notre instinct de perfectionnisme. Tôt ou tard on se voit entrain de changer pour entrer en symbiose avec le monde, sinon on sera réfuté et méprisé.

Sauf que les uns l’acceptent plus tôt que les autres, et arrivent à trouver leur bon chemin à la réussite tant convoité et qui ne demandait qu’une petite secousse ; Alors que d’autre décident de rester là où ils sont, avec la peur de ce que peut apporter une situation nouvelle, des habitudes pas trop commune à notre expérience : La phobie du changement. En fait, on se dit bien : et si je change et je regrette ? Et si je fais ça et que ça soit le mauvais choix ? Et si je perds mon temps en essayant cela ? …

Si vous avez cette même crainte à devenir  le meilleur de vous-même, de sortir de votre zone de confort et échouer, gagner, tester, perdre et retrouver ou tout simplement de vivre, car on le sait tous mais il nous parait difficile de l’admettre : « C’est ça la vie, une question de perdre et de gagner ». Alors lisez ceci :

1. Accepter  de changer :

Le changement est quelque chose d’essentiel. Le serpent qui ne peut changer de peau, meurt. Il en va de même des esprits que l’on empêche de changer d’opinion : ils cessent d’être esprit, disait Nietzsche. Le réfuter c’est se mettre une barrière que la vie a la force d’éliminer facilement. Cette force est le temps. Beaucoup d’entre nous regrettent d’avoir fait de mauvais choix, mais ceux qui regrettent le plus d’entre nous sont ceux qui n’ont rien fait du tout, voilà la source du problème.

Le monde a soif du changement, le peuple aime le changement, la mode convoite le changement, les tendances et les habitudes changent avec le temps, si ce n’est pas les choses qui changent alors notre dépendance à ces choses là. Ceci dit, une coutume très respecté par une génération n’implique pas sa continuité pendant tous les siècles, c’est normal de la voir changer un jour : On change. Mais une seule idée reste intacte : l’idée  du changement elle-même. Parce que tant on existe on voudra changer, on devra changer.

Accepter le !

« Un fanatique est quelqu’un qui ne veut pas changer d’avis et qui ne veut pas changer de sujet. »

2. Anticiper le changement :

Le changement n’est pas purement un jeu dans les mains du hasard. Ne vous faites pas des illusions, on peut l’anticiper. D’ailleurs c’est l’une des choses primordiales pour pouvoir le gérer.

Si vous remarquez que le travail s’accumule, que vous vous éloigner de votre but, mais comme même vous rester là à ne rien faire, trouvant la paresse un moyen parfait pour se relaxer, une source de plaisir et de confort. Alors anticiper que pas plus tard vous devez remettre tout en question, mais souvent cette mentalité du changement arrive trop tard, lorsque les délais s’approche, et que les ultimatums se multiplient, et le stress règne.
On change finalement, vous aussi vous êtes un jour laissé tout le travail d’un examen juste le soir du jour J.

Cependant si cette idée de changement vous a accompagné du début, un peu très tôt, que vous l’avez anticipé, le travail serait plutôt facile sans délais et reproches. Car  après tout, on aime tous travailler sans pression.

Pensez la prochaine fois à changer plutôt, en l’anticipant. Si Moubarak l’avait fait la situation n’aurait pas aussi dérapé :-p

« Il faut changer le monde vite fait, sinon c’est lui qui va nous changer. » – Quino

3. S’adapter au changement :

Quand le changement vient, vaut mieux que vos chaussures sont près de vous, pour courir avec le même rythme. Ne mettez jamais vos pieds dans le sable et contemplez le soleil qui embrasse la mer, et rester à vous dire : «  c’est beau, rien n’arrivera ». Non, dans la vie, il y a beaucoup de vagues qui risque de vous mouillez, même dans les murs que vous croyez les plus calmes. Alors quand cela vient disposez-vous de toutes les ressources les moyens pour en faire face, et le vivre avec un potentiel maximum.
Si le changement demande du temps, alors revoyez votre calendrier, si changer demande des qualités que vous n’avez pas pour le moment alors chercher des formations là-dessus, soit sur internet ou même faites des cours du soir, cherchez des gens qui peuvent vous former et vous aider à les développer. Si ce changement demande du courage alors regardez ceux qui vous ont précédé à le faire et comment ils ont parvenu à le réussir.

« Ceux qui veulent réussir trouvent les moyens. Les autres des excuses… » – Proverbe Arabe

4. Apprécier le changement :

Quand vous changez un air nouveau pénètre vos poumons, si ce n’est pas l’oxygène alors c’est de l’espoir, de la joie. Vous découvrez que vous pouvez toujours résister face aux épreuves, que vous avez toujours un potentiel incroyable. Et même si vous échouer, vous trouvez encore du plaisir à trouver des anecdotes à raconter plus tard à vos amis, ou des moments de nostalgies à mettre dans vos albums. Pour les plus chanceux, changer apporte le succès, accélère votre somme d’expérience et vous rend beaucoup plus fort !

« Pour s’améliorer, il faut changer. Donc, pour être parfait, il faut avoir changé souvent. » – Winston Churchill

Qui Doit Changer ?

M.M
Publicités

2 réflexions au sujet de « Qui Doit Changer ? »

  1. Salut;

    Je trouves que projeter l’idée du changement sur un fait aussi contemporain que celui-ci: Mouvement de protestation en Égypte, est la meilleure idée qui puisse rendre ce changement aussi concret qu’il le soit.
    Malheureusement, des fois on refuse inconsciemment de changer car on croit que ça mènerait au pire… En fait, si anticiper va avec changement ( comme l’avait signaler l’auteur de l’article ) c’est que c’est une notion qui appartient au champ du futur.C’est à dire, ignorer ce changement et se plaire dans son ancienne peau serait synonyme de dégradation si ce n’est pas une stagnation.
    […]Mais, oui!!! IL faut apprécier le changement, car les désespérances ne tuent pas par contre, les espérances font vivre.

    Finalement, j’applaudis M.MBARKI pour cette analyse.

    • Merci fort bien, tes commentaires sont d’une motivation sans semblable.
      L’idée de combiner entre la réalité politique et le développement personnel vient avec spontanéité, du fait que chaque personne politique porte avant tout le costume d’un humain, donc il demeure subit aux mêmes lois : passionné par la raison et faible devant l’émotion.

Êtes vous d'accord ? Qu'en pensez vous ?

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

w

Connexion à %s